fbpx

Le crossfit et le ciblage graisse

Au CrossFit ®*, plusieurs objectifs peuvent devenir votre priorité. Que cela soit de la performance ou au simple loisir, il répond à toutes vos demandes. Mais si votre objectif est de perdre de la graisse, cet article est fait pour vous !



L’objectif de nombreux CrossFiteur aujourd’hui est la perte de graisse combiné à un maintien de la masse musculaire (voir de l’augmenter). La graisse ne pouvant se transformer, il est possible d’améliorer sa combustions tout en maintenant la masse musculaire avec une bonne alimentation et des exercices de musculation.

 

Selon la première loi de la thermodynamique, quand une énergie passe sous forme de travail, l’énergie interne du système change en accord avec la loi de conservation de l’énergie. Cela signifie que le corps ne peut pas produire plus d’énergie qu’il n’en reçoit, ce qui exclut la possibilité d’observer le développement musculaire et la perte de graisse en même temps.

 

Notre corps étant géré par des hormones, il peut alors constamment s’adapter. Dans cette environnement hormonale favorable, le corps peut basculer dans un mode ou il va produire de l’énergie grâce aux graisses en préservant la masse musculaire.

 

Bruler les graisses 

 

L’insuline est l’hormone responsable de l’allocation de l’énergie. Lorsque les cellules musculaires sont rechargées, l’insuline dirige l’énergie excédentaire dans les réserves de graisses. La sensibilité à l’insuline est donc la clé pour bruler les graisses en maintenant la masse musculaire. Cette sensibilité est différente en fonction de l’alimentation, de l’activité physique, des maladies (exemple le diabète) 

 

L’insuline est libérée dans le sang lorsqu’il y a trop de sucre, par conséquent une faible consommation de glucide maintient le sucre à un niveau bas et bloque l’activation de l’insuline. L’excédent d’énergie ne sera alors pas stocké dans les tissus adipeux.

 

COMMENT LE CROSSFIT®* PEUT VOUS AIDER ?

 

Un entrainement intensif active le métabolisme qui se met à fonctionner plus rapidement et ceux jusqu’à quelques heures après l’entrainement.

L’effet « brule graisse » se prolonge car le métabolisme reste active jusqu’à 36 heures après le WOD.

Les exercices utilisés dans le CrossFit ®*ont un énorme potentiel d’activation musculaire.

Les mouvements dynamiques activent les fibres à contraction rapide, dont la stimulation est importante pour le développement de la force, de l’explosivité et de la rapidité. En les pratiquant avec de lourdes charges ou à grande vitesse, votre corps engagera une grande partie des fibres musculaires. Les mécanismes d’adaptation feront que vous ne perdrez pas du muscle puisqu’il est nécessaire pour la performance physique.

 

Ces principes sont également utilisés dans les entraînements CrossFit ®*. Ils ne laissent pratiquement pas de temps de récupération entre les séries, ce qui oblige le corps à s’adapter à ces conditions difficiles. Une fois contrôlés, ces changements peuvent avoir des effets positifs sur la perte de graisse corporelle et la capacité de travail de l’organisme. 

La combinaison de charges lourdes, d’exercices poly-articulaires et de haute intensité fait basculer le corps dans un mode de combustion de graisses qui préserve la masse musculaire active. Combiné à un régime alimentaire riche en protéines et en graisses saines mais pauvre en glucides, un effet de synergie naîtra pour brûler plus de graisses tout en développant les muscles.

SOURCES : WODNEWS 

Source : Boxrox.com